Ailleurs l’herbe est plus verte.. ?

Ailleurs l’herbe est plus verte.. ?.. (Création 2003)

« … Le premier acte a permis de découvrir une jeune artiste parisienne pleine de talent, Natalie Rafal, à la fois comédienne et auteur. Avec « Ailleurs l’herbe est plus verte.. ?.. », elle s’est taillée un personnage attachant de femme-enfant. Ce texte très musical épouse la progression psychologique d’une fille immobile, mal dans sa peau, emmêlée dans ses fils, qui trouvera son ailleurs et son évasion dans un carré d’herbe verte. Ainsi affranchie de ses chaînes, elle pourra enfin « apprendre à tenir debout seule dans la boue ». L’écriture dégage une poésie surréaliste, mêlant la fantaisie à l’absurde… »

La Montagne, Vichy, le 14 mars 2003

C’est un coup de cœur de spectateur.

J’ai assisté à une mise en espace du texte de Natalie Rafal. Tout de suite, dès les premières minutes, je me suis senti embarqué par ses personnages, son imaginaire et sa folie.

Sous le charme de son écriture, je lui ai proposé de présenter ses textes à la Foire Saint-Germain sous une forme plus aboutie qu’une simple mise en espace.

C’est pour moi la révélation d’une écriture.

François Leclère, programmateur

Moi, dans ma tête j’ai des trous (Création 2006)

 « Enfants et parents se sont délectés à suivre les aventures d’Irùn, une petite fille redoutant ses peurs, qui vont pourtant la conduire vers la lumière (…) Cette création est portée par un décor sobre, agrémenté de formes géométriques, par de subtils jeux de lumières et par la musique piquante de Meredith Monk. Une parabole sur la complexité de l’âme que Natalie Rafal a choisi de raconter par le biais de l’imaginaire. Le public a été conquis. »

Courrier des Yvelines

 

 « Ce spectacle est une fable poétique dans laquelle les personnages loufoques défilent tour à tour avec une gestuelle chorégraphiée, parfaitement maîtrisée par les trois comédiens qui à eux seuls incarnent les douze personnages. (…) Une jolie réflexion qui confirme que les épreuves sont essentielles à l’aboutissement de chacun. »

Var-Matin

 « La nouvelle création de la troupe varoise emmène les enfants dans une fable  pleine de poésie et de philosophie »

France 3 Méditerranée

Les commentaires sont fermés