La Compagnie

La compagnie Les Chants de Lames

Les activités de la compagnie et son implantation

Originellement Varoise, les activités de la compagnie alternent entre un travail de création et d’actions culturelles dans les théâtres et villes du Var avec des partenariats en Île de France. Suite à la rencontre avec Natalie Rafal, qui devient auteure et artiste associée dès 2003, la Cie voyage plus largement dans le territoire (une douzaine de régions) notamment avec Ailleurs l’herbe est plus verte.. ?.. (+ de 50 représentations) et Ferme les yeux et regarde au loin (150 représentations de 2008 à 2016)

 

Les créations de la compagnie sont soutenues par le CG du Var ainsi que par des villes et théâtre de la Région PACA tels que Théâtre du rocher à la Garde (83) le Pôle Jeune Public au Revest, l’Espace des Arts au Pradet (83)… Outre la diffusion, de nombreuses actions culturelles et artistiques sont menées autour des créations.

 

En 2014, la compagnie s’implante en Ile de France. Natalie Rafal en prend alors les rênes artistiques et devient la porteuse de projet. Elle s’entoure de nouveaux artistes et collaborateurs et s’oriente résolument vers le jeune public. Elle croit à l’importance, à l’impact de l’écriture jeunesse et à la création jeune public pour l’avenir. Elle souhaite offrir le meilleur aux jeunes spectateurs. Il lui semble essentiel que la création jeune public ne soit pas secondaire, qu’elle puisse bénéficier d’une grande considération et d’une économie forte. Cette passion l’anime au fil de ses différentes créations.

 

Elle développe son réseau en Ile de France. Ses créations sont alors soutenues par ARCADI, la SPEDIDAM, l’ADAMI ainsi que par des villes [Charenton, Saint-Maurice (94), Morsang-sur-Orge (91)…] des théâtres [Studio-Théâtre et T2R à Charenton, Théâtre de Rungis, Théâtre du Vésinet, Espace 1789 à Saint-Ouen, Espace Germinal à Fosses, Théâtre jean Vilar à Arcueil, Théâtre du Garde-chasse aux Lilas, Le Moustier à Thorigny…]

 

Toutes les créations sont accompagnées d’actions Artistiques sur le territoire où elles sont diffusées.

 

L’axe de recherche artistique

Jérôme Pisani, responsable artistique de la Cie signe toutes les mises en scène jusqu’en 2012. Sa rencontre avec Natalie Rafal est déterminante. Ils partagent la même passion pour l’être humain et son extraordinaire complexité. Les chemins personnels, l’unicité et la multiplicité de ces chemins, les processus de (r)évolution, de transformation, d’élargissement, de résilience. La façon dont nos errances, nos fragilités, nos blessures résonnent en l’Autre, peuvent devenir source d’apprentissage et de dépassement pour tendre vers la question de la créativité, du bonheur. Ils cherchent, à travers les différents territoires d’expression que sont le texte, le mouvement et la voix, à questionner le spectateur par le biais du langage poétique. Faire de cet espace sensible où le réel croise l’imaginaire, où les fantasmes s’incarnent, un espace de liberté, de construction et de transformation pour le spectateur. Poser les questions, offrir un champ pour le cœur, les sens et l’imaginaire du spect-acteur.

Une thématique commune traverse les différentes pièces de Natalie : Questionnement sur le sens (de la vie, des choses, de nos actions…) Quête identitaire, Quête de l’Autre. Elle développe une écriture de l’intime, du minuscule face au Grand Majuscule. Au cœur du surmédiatisé et du surconnecté, elle choisit de revenir à l’intime pour redonner sens et puissance à soi-même, sa propre histoire, à la trace que l’on laisse (ou non) dans le monde.

Après le départ de Jérôme, Natalie invite différents artistes à collaborer sur ses projets. S’ensuit une période de transition artistique au cours de laquelle elle cherche une nouvelle complice artistique. Elle imagine, écrit, conçoit et porte les projets mais souhaite s’associer à un.e autre artiste afin de donner de l’ampleur, du relief au projet. De par son parcours, elle développe un goût et un regard affuté pour le mouvement, la poétique des corps en scène. En 2016, elle rencontre Cécile Rist qui donne une dimension nouvelle à son travail. Sa sensibilité artistique, sa capacité à créer des images vivantes à partir de l’imaginaire ou de la poésie, sa direction d’acteurs la lui rend essentielle à ses créations.

 

Natalie croit à la force de la poésie, de la légèreté, de la fantaisie et de l’humour comme véhicules/ chantiers de construction, de transformation et de réenchantement du monde.